Le Musée La Cuisine aux couleurs

La Cuisine aux couleurs

 

Hôtel Particulier du XVIIème siècle, cette fabrique existe depuis 1740.

Les ateliers d’impression et la cuisine aux couleurs depuis 1806.

Celle-ci a permis de réaliser toutes nos teintes grâce à l’inspiration de toute une lignée d’imprimeurs.

Toutes les couleurs créées étaient d’origine végétale.

 

Des racines diverses de plantes étaient utilisées la plupart du temps. La poudre d’indigo qui permet d’obtenir le bleu était importée d’Indes via la foire de Beaucaire ou le Port de Marseille.

La garance donnait du rouge, la cochenille, un rouge pourpre, la racine de tournesol, la gaude, le genêt et le curcuma, des teintes de jaune.

 

Cette poudre jaune tenant mal sur les indiennes, elle nous permet aujourd’hui, d’identifier les tissus antérieurs au XIXème siècle.

Les personnes chargées de réaliser des couleurs avaient un référencier, cahier ou étaient annotées toutes les teintes avec leur composition exacte. La poudre obtenue était mélangée à de la gomme arabique, qui avait pour rôle principal de fixer la couleur lors du séchage. Plus l’on mettait de la gomme arabique, plus la couleur devenait pastel, d’où le secret des dosages. Les teintes se sont ainsi multipliées.

Pour les rouges, les violets, les roses, ils étaient obtenus à l’aide de mordants (fer, clous rouillés…)

Dans les années 1940, un atelier de style fut créé, fabriquant des collections de tissus en série limitée, à partir des planches de collection de la manufacture. L’atelier de l’Alchimiste fut utilisé jusqu’en 1977, date à laquelle fut stoppée l’impression des tissus à la main.

Le Musée La Cuisine aux couleurs
> Voir notre profil facebook